bRUNO aRTS | bIOGRAPHIE | lES aNNÉES 90

1990 • Il crée son studio de création graphique et donne pendant 2 ans des cours de graphisme à l’école de dessin d’Annecy-le-Vieux. Il apprend alors par lui-même l'informatique et l'utilisation des logiciels de création graphique, d'illustration et de travail de l'image. Cette année là, entre dans son univers celui d’Hugo Pratt avec Corto Maltese, c’est une révélation. Il se voit également confier par la fonderie de cloches Paccard la réalisation de 2 sculptures en ronde bosse pour l'ornementation de 2 cloches commandées par une église italienne..

1992 • Il se lance dans un nouveau mode d’expression : la photographie. Ses préférences vont à Doisneau, Boubat, Sieff, Cartier-Bresson, Brassaï,….

1994 • Deux ans après la naissance de son fils, Valentin, arrive enfin la première concrétisation de son travail : Il édite aux éditions Arthur’R “Sans Titre” le premier volet de ce qui sera “la trilogie verbale d’un enfant de la terre”. Y figure une trentaine de poèmes choisis parmi ceux écrits entre 1983 et 1994. L’ouvrage est accueilli avec enthousiasme. Il reçoit des courriers spontanés de lecteurs touchés par sa sensibilité et la qualité de son travail. Lors d’un déjeuner en compagnie de François-René Duchâble , celui-ci lui confie : “Sans Titre est mon livre de chevet".

1995 • Après la naissance de sa fille, Margot, commence la genèse de sa bande dessinée, les traits des premiers personnages sont jetés. Mais ceux-ci resteront dans ses cartons à dessin jusqu'en 2000.

1996 • Il créé un nouveau concept artistique, la “photosculpture”. Le 10 mai, il présente pour la première fois 12 photosculptures à Bonlieu (Annecy), dans le cadre de l'exposition "Créations d'Artistes", aux côtés d'artistes tels Godefroy Kouassy, Pierre Margara, Robert Ramel, Catherine Zoritchak… A l’occasion de cette exposition Yan Zoritchak venu en spectateur salue son travail par un :

“c’est fort ce que tu fais, très fort !”.

Il expose ensuite ses photosculptures durant tout le mois d'octobre à Cran-Gevrier et plusieurs œuvres sont vendues.1996 toujours, il s'associe avec Jean-Marc Favre, photographe de renommée internationale, spécialiste des sports de glisses et de l'extrême. Autour d'eux se cristallisent des énergies et ils fondent un an plus tard avec 3 autres professionnels de l'image et de la communication, une agence conseil atypique à Annecy. En effet, l'agence propose autour du conseil en communication, l'intégralité des services de la chaîne graphique en interne (studio de création graphique, un atelier de numérisation, de retouche d'images et de flashage et une imprimerie offset feuille, photographie de reportage et de studio numérique, ainsi que la conception et la réalisation de sites Internet et de jeux interactifs). Parmi ses clients : Salomon, Cartoon Networks, Eider, des restaurateurs étoilés tels Edouard Loubet (Moulin de Lourmarin - Lubéron), Claude Legras (Auberge de Floris - Suisse), des hôtels de luxe (Village Montana - Tignes)….

1999 • Bruno Arts explore une nouvelle manière de peindre. Les nouvelles évolutions de Photoshop, le logiciel professionel de retouche photographique d'Adobe, lui ouvre de nouvelles perspectives et il crée ainsi ses premières peintures numériques, “Church” et ”Stained-Glass Window”. Il leur donne volontairement des titres dans la langue de Shakespear, car celle-ci est le langage de l'informatique.

Première édition & Premières peintures numériques

Sans Titre | recueil de poèmes | 1994
Stained-Glass Window | peinture numérique | 1999
Church | peinture numérique | 1999
Blue Anthromporphism | peinture numérique | 1999